FAQ

Comme pour la plupart des moyens de transport, le confort en train de nuit dépend de la façon dont on aborde et organise le trajet.

Comme on dit souvent : « dans un train de nuit, on dort moins bien que dans son lit mais mieux que dans un avion ou une voiture… »

Donc, oui, en suivant quelques trucs et astuces, on dort bien dans un train de nuit et le voyage est confortable.

Réserver son billet en fonction de son profil, de ses attentes, de ses exigences : Prendre un compartiment entier pour une famille permettra de disposer de tout l’espace sans se tracasser de déranger des voisins éventuels. En revanche, en voyageant seul, mieux vaut opter pour un espace plus petit. Certaines compagnies proposent même des compartiments « duo » avec espace de douche privatisé.

Quelque soit l’option choisie, dans cet espace assez réduit, mieux vaut prévoir un accès facile à ses habits de nuit et son nécessaire de toilette.

Dans la plupart des trajets, des bouteilles d’eau sont offertes (remplissez vos gourdes avant de monter dans le train si vous voulez éviter les déchets…), un wagon ou service restaurant est parfois disponible et un petit-déjeuner (généralement composé d’un café ou thé, de petits pains et de confiture) est servi dans le compartiment.

Cette question revient souvent et n’a pas de réponse unique.

Si vous voyagez avec des enfants, le sac à dos permet d’avoir les mains libres pour la montée et la descente du train. Et eux aussi, avec un sac adapté à leur taille, peuvent transporter leur essentiel sur le dos : livres, trousse de crayons, jeux de carte (par exemple, Djeco a créé une série parfaite pour les voyages), …

La valise, avec 4 roulettes pivotant à 360° de préférence, reste néanmoins tout à fait utilisable pour le voyage en train. Changer de mode de transport n’implique pas de changer tout son équipement !

Dans un voyage itinérant ou lors de la dernière journée du séjour, se pose inévitablement la question des bagages. Visiter une ville ou faire une dernière balade chargé comme un baudet n’est pas très agréable…

Heureusement, des solutions existent !

La première qui vient à l’esprit, c’est évidemment la consigne de la gare. Bon nombre d’entre elles disposent d’un espace de stockage des bagages, généralement payant.

Mais de nouveaux acteurs apparaissent sur ce marché, élargissent l’offre et font baisser les prix :

  • Radical Storage, le réseau mondial de consignes à bagages (https://radicalstorage.com/fr/) : met en lien les voyageurs et les entreprises (commerces, bureaux, …) disposant d’un espace où stocker temporairement les bagages. Testé et approuvé !
  • Stowyourbags, la consigne à bagages avec casiers automatiques (https://www.stowyourbags.com/fr/) : casiers fermés disponibles quelques heures ou des semaines.

Pour tous ceux ayant déjà expérimenté ce mode de transport, la réponse est unanime : le train est le moyen de transport idéal avec des enfants.

Etre assis face ou à côté d’eux nous rend disponible tant physiquement qu’intellectuellement. Cela nous permet de lire, de discuter et de jouer avec eux. Mais aussi d’avoir des moments de calme et d’observation des paysages.

Dans de nombreux trains parcourant de longues distances, un wagon-restaurant permet d’animer le trajet. Le simple déplacement à travers le train vers ce wagon est une aventure pour les enfants. Et puis, ça permet de palier à l’oubli éventuel de repas ou de goûter…

Dans certains pays, il existe même des wagons spécialement aménagés pour les enfants : décoration du compartiment, aménagement des sanitaires, mise à disposition de tables de jeux, … En Suisse, il existe même des trains dans lesquels une plaine de jeux est accessible à bord !

Et les trains de nuit ? Les enfants adorent et s’y sentent bien ! Cette petite anecdote illustre parfaitement cela : lors du voyage dans le Sud-Tyrol d’un de nos clients, la petite dernière (3 ans à l’époque) est montée dans le train de nuit du retour (son deuxième train de nuit), a foncé sur le lit de l’étage supérieur et s’est mise immédiatement en pyjama… Quelle meilleure preuve peut-on apporter ?

Le train est un des moyens de transport motorisé le moins polluant. En fonction du pays traversé et donc du mix énergétique qui fournit l’électricité au réseau, il émet néanmoins un certain volume du CO2. Compenser l’empreinte de son voyage en train a donc tout son sens, tout en étant très raisonnable au niveau du budget.

Nous souhaitons compenser l’entièreté des transports ainsi que des hébergements pour chacun de nos voyages.

Nous avons sélectionné deux partenaires :

  • Greentripper (https://greentripper.org/) permet à tous ceux qui apprécient la beauté de la nature de calculer l’empreinte CO2 de leur voyage, de tester des alternatives à un moyen de transport polluant et d’agir concrètement en soutenant nos projets pour le climat. Greentripper supporte les meilleurs projets certifiés pour le climat. L’objectif de ces projets est multiple : réduction des émissions de CO2, amélioration de la santé des populations, des revenus et du niveau de vie des ménages des pays en voie de développement.
  • PlantC (https://www.plantc.be/) est une initiative qui propose aux entreprises et aux citoyens de soutenir des projets de plantation locaux afin de compenser leurs émissions de CO2 près de chez eux et d’augmenter leur impact positif sur la biodiversité.